Culture

Cure de jouvence pour le musée d'art

Le musée d’art de Toulon a rouvert ses portes ce vendredi 11 juin après une réhabilitation en profondeur. La dernière phase de ce chantier colossal terminée, ce joyau du patrimoine historique de la Ville peut désormais accueillir, dans les conditions dues à son rang, des expositions temporaires d’envergure nationale. Les visiteurs sont d’ores et déjà invités à découvrir jusqu’au 26 septembre une prestigieuse collection du musée d’art moderne de Troyes. 

La réouverture du musée d’art, flambant neuf, aurait mérité une inauguration en grande pompe, mais crise sanitaire oblige, l’accueil du public a dû s’effectuer dans le respect des jauges et des normes en vigueur « sans protocole, avec un flux régulier de visiteurs » comme l’a précisé le maire. Ce à quoi les visiteurs se sont volontiers prêtés avant d’entamer leur découverte du lieu. Ils ont été littéralement saisis par sa métamorphose.

 

Vent de modernité

Car un véritable vent de modernité a soufflé sur le musée d’art, labellisé Musée de France en 2002. Ce joyau du patrimoine culturel de Toulon a retrouvé, dans le respect de son histoire, son lustre d’antan. Lors de la première phase de réhabilitation exécutée il y a deux ans, le parvis, les salles d’exposition du rez-de-chaussée et le hall avaient été entièrement rénovés. Le maire a rappelé que « ces travaux d’envergure ont été interrompus le temps d’accueillir une exposition exceptionnelle « Picasso et le paysage méditerranéen » qui a battu un record de fréquentation.

Un pari audacieux

La deuxième phase de ce chantier d’envergure a repris en février 2020. Durant les 15 mois de sa fermeture, le musée d’art a bénéficié d’une véritable cure de jouvence et offre un nouveau visage à ses visiteurs. La surface des salles d’exposition a été triplée, les puits de lumière découverts, un cabinet de curiosités créé à l’intérieur de la bibliothèque historique, laquelle a été entièrement réhabilitée, tout comme les locaux vétustes destinés à l’administration et au fonctionnement du musée. L’accessibilité du bâtiment a été améliorée, notamment par l’aménagement d’ascenseurs intérieurs. La Ville souhaitait faire du musée d’art le premier du département, digne de la capitale qu’elle est devenue. « Il était important de valoriser les propres collections du musée et de pouvoir accueillir des expositions temporaires d’envergure nationale et internationale, a déclaré le maire. Pour y parvenir, nous avons souhaité faire rentrer le musée dans le 21e siècle ; une remise aux normes a été nécessaire afin d’assurer de parfaites conditions de sécurité, de conservation, de préservation et de présentation des œuvres. Vous allez voir comment la bibliothèque historique a été rénovée, le pari de l’architecte était audacieux pour concilier la modernité avec le respect du passé » …  

Fleuron de l’effervescence culturelle

Nous célébrons cette réouverture avec le vernissage « Le paysage moderne ». Il s’agit d’une collection de 69 chefs-d’œuvre appartenant au musée d’art moderne de Troyes qui illustre quelques-uns des grands moments de l’art en France depuis le milieu du 19e siècle jusqu’aux années 1960. » : Balthus, Braque, Courbet, Derain, De Staël, Dufy, Ernst, Friesz, Marinot, Marquet, Seurat, Soutine, Vlaminck… Des artistes de renom dont les œuvres ont été prêtées à titre gracieux par la Ville de Troyes qui a organisé l’itinérance d’une partie de ses collections à la faveur de la fermeture de son musée d’art moderne jusqu’en 2022 pour travaux.

« L’art et la culture doivent être accessibles à tous, a poursuivi Hubert Falco avec enthousiasme. La culture aide chacun d’entre nous à s’élever, elle crée du lien et croyez-moi, on a vraiment besoin de lien pour une société rassemblée, plus juste. Je suis fier de pouvoir proposer à tous les habitants de notre territoire un parcours culturel riche, varié et de grande qualité où chacun peut trouver à se divertir, à s’instruire, à réfléchir, à apprécier… L’Opéra, le théâtre Liberté, le ciné Liberté, l'hôtel des Arts TPM, le quartier de la connaissance et de la créativité avec sa médiathèque et son école d’art, la rue des Arts, l’antenne du centre Pompidou qui délocalise à Toulon une partie de ses collections… Ces lieux culturels participent au rayonnement de la ville. Notre musée d’art est plus que jamais le fleuron de l’effervescence culturelle toulonnaise ».

 

 


 

 

 

En savoir plus 

Les partenaires financiers 

Le ministère de la Culture et de la Communication 

La Direction Régionale des affaires Culturelles 

Le Conseil Départemental du Var 

Le Conseil Régional Sud-Provence Alpes Côte d’Azur 

La métropole Toulon Provence Méditerranée 

 

Le cabinet d’arts graphiques 

Le cabinet d’arts graphiques nouvellement créé est situé entre le rez-de-chaussée et le premier étage. Cet espace de 52 m² à l’entresol est réservé en priorité à l’exposition du fonds d’arts graphiques (dessins, estampes) et du fonds photographique du musée. « Le voyage en Orient » est la première exposition proposée dans ce lieu. Une quarantaine de dessins du MAT, du fonds Philibert de la Bibliothèque de Lagoubran et du musée du Vieux Toulon sont exposés.  

Le cabinet de curiosités 

Le MAT conserve dans ses collections des objets archéologiques et ethnographiques qui ont été donnés par des collectionneurs amateurs des cultures et des arts extra-européens. Pour sa réouverture, le MAT a remis en valeur ces objets sous la forme d’un cabinet de curiosités. Ce nouvel espace aménagé au sein de la bibliothèque ancienne est un clin d’œil aux cabinets de curiosités apparus en Europe à partir du XVIe siècle

Actualités 

Actualités

Trente-deux nouveaux candélabres en remplacement des anciens réverbères.

C’est sur les notes virevoltantes de l’inclassable Chucho Valdès que les portes de cette 31e édition de Jazz à Toulon se sont refermées.

Par l’arrêté préfectoral du 22 juillet 2021, le port du masque est redevenu obligatoire dans les rues de la ville depuis le 23 juillet et jusqu’au

Cette 5e édition du concours photo sur Instagram organisée par la Ville de Toulon a connu un franc succès puisque la Ville a reçu plus d’un millier

Le handicap ne doit pas être un obstacle aux plaisirs de la baignade.