Sécurité

Des hélicos pour les réseaux

Si, entre le 30 octobre et le 23 novembre, vous observez un hélicoptère voler à très basse altitude au-dessus de votre tête, ne sautez pas sur votre téléphone ! Il s’agira sans doute d’un appareil chargé de la surveillance de nos lignes électriques.

L’entreprise de service public gestionnaire du réseau de distribution d'électricité fait régulièrement effectuer des visites préventives sur l’ensemble du territoire afin d’entretenir et moderniser le réseau aérien de 20 000 volts. Cet automne, le programme régional concerne quelque 1 300 km de lignes, dont un certain nombre se trouvent sur notre commune.

 

Un diagnostic au plus près

 

Il s’agit, pour les professionnels diligentés, de détecter et localiser les équipements présentant des défaillances ou des signes d’usure afin d’établir un diagnostic précis puis un planning d’interventions. Il s’agit également d’analyser la végétation de part et d’autre des supports afin d’organiser des plans d’élagage. Autant dire que ces survols sont précieux pour garantir aux usagers une bonne qualité d’acheminement de l’électricité en évitant des pannes latentes.

Inutile de préciser que la société d’hélicoptères dispose de toutes les autorisations nécessaires pour effectuer sa mission dans les meilleures conditions de sécurité.

 

En savoir plus 

Les deux appareils susceptibles de survoler Toulon sont :

  •  Un Hughes 500 immatriculé F-GJLX de couleur bleu foncé
  •  Un  AS 350 immatriculé F-GSEH de couleur GRIS FONCE

 

Actualités 

Actualités

Cette année encore, 15 août a rimé avec fête des mirettes et têtes en l’air avec le show aérien et son bouquet final assuré par la célèbre Patrouil

Pour sa 18e édition, « la nuit des pêcheurs » a attiré dimanche près de 10 000 visiteurs de tous âges au Mourillon.

Amateurs de convivialité et de saveurs authentiques, surveillez le calendrier, même si vous êtes en vacances.

Le futur bâtiment de l’École Supérieure d’Art et de Design de Toulon a fait ce 30 juillet l’objet d’une visite de chantier pour la presse.