Ouverture courant 2020

La renaissance des halles de Toulon !

En plein cœur de ville, les Halles de Toulon, fermées depuis 2001, font aujourd’hui l’objet d’un projet de reconversion en halles gourmandes ; ce projet, sur le modèle de ce qui se fait dans plusieurs villes du sud-ouest, renoue avec le patrimoine des lieux. Il va participer au renouveau et l’attractivité du centre ancien, mené depuis plusieurs années par la ville et TPM.

"Faisons un bond en arrière ; replaçons cet aboutissement dans son contexte : pour passer d’une ville, d’un territoire en grande souffrance, rejeté, à une ville dynamique et contemporaine ; pour y reconstruire son avenir, pour assurer sa transformation, il faut du travail et du temps, afin de rétablir ce qui est essentiel : la confiance", a tenu a rappeler le président de TPM Hubert Falco, en préambule de la présentation du projet à la presse ce jeudi 11 octobre, aux côtés des partenaires du projet et d'élus de la ville*.

La confiance est seule capable de permettre un partenariat constructif et respectueux aboutissant sur des projets d’envergure !

Depuis plusieurs années, une stratégie d'ensemble en centre-ville a permis à plusieurs réalisations de voir le jour (rue des Arts, îlot Baudin, nouveau pôle universitaire Ingemedia, place de l'Equerre, Chalucet en cours,...); la confiance et l'attractivité sont ainsi revenues. et les investisseurs avec, afin d'accompagner la volonté des collectivités publiques. "Il faut rétablir les halles traditionnelles" a souvent entendu le maire de Toulon. "Mais ce qui nous manquait, c’était un projet, des moyens, un contexte, des partenaires professionnels et spécialistes du métier".

C'est chose faite aujourd'hui, avec ce projet de Halles gourmandes, lancé au terme d'un entre plusieurs propositions. "Celui-ci nous a séduit car il conjugue le patrimoine toulonnais, auquel les habitants sont attachés, et l'adapte aux nouvelles habitudes de consommation et modes de vie dans les centre-villes".

 

« Nous sommes fiers d’accompagner cette mutation qui doit permettre de répondre aux attentes des toulonnais et aux nouveaux modes de consommation", a tenu à préciser Ludovic Castillo, président du Directoire Altarea Commerce. "Je salue notre partenaire CARMILA, l’architecte CIMAISE ainsi que BILTOKI, futur exploitant, qui aura à cœur de rassembler sur place une offre de commerce de bouche locale, qualitative et diversifiée ». M. Catsillo a précisé que leur investissement était aujourd'hui évalué à 2,5/3 millions sur ce projet.

 

Co-fondateurs de la société familiale et basque Biltoki, Bixente Alaman et Jérôme Lesparre ont développé leur concept et expliqué ce qui faisait leur succès: l'économie locale, une animation culturelle et la complémentarité avec le marché forain Lafayette aussi. "Ici, on revient aux sources avec un projet au goût du jour".

Les co-fondateurs de Biltoki: "Ce qui fait la réussite de nos halles, c'est l'ancrage local, c'est notre force"

Jean-Baptiste Arène, directeur général adjoint de VAD - Var Aménagement Développement - a par ailleurs rappelé que "cette démarche s'incrit dans un ensemble, un plan de redynamisation commerciale général du centre-ville". "C'est très important car l'attractivité commerciale ne se décide pas, elle se conquiert".

 

« Attendu par l’ensemble des habitants, le projet de requalification des halles marchandes vise à re-créér un lieu de vie et de lien social et économique en cœur de ville. Forts de notre ADN commerçants et de notre expertise en termes de rénovation urbaine, nous avons à cœur de réaliser un espace de vie et de centralité pour tous les habitants », a déclaré Ronald Sannino, Directeur Développement et Stratégies Territoriales Carrefour Property – Carmila.

 

 

 

Historique

 

Les Halles Raspail, appelées aussi anciennes Halles municipales, sont situées en plein cœur du centre ancien de Toulon. Inauguré en 1929 pour accueillir le marché couvert, le bâtiment est un modèle de construction en béton armé de style Art-déco. Fermées depuis 2002, les halles sont la propriété de Toulon Provence Méditerranée depuis 2003.

Ancien lieu de vie historique avec un réel potentiel pour la redynamisation du quartier et du cœur de ville, les halles sont inscrites dans la mémoire des habitants. Avec ses grands volumes, son emplacement central, son architecture Art-Déco, ce lieu semble aujourd’hui idéal pour l’implantation de ce projet, qui renoue avec son passé.

  • Construction polygonale datant des années 1930 de style Art déco
  • Elevé sur 2 niveaux : un sous-sol technique et un rez de chaussée
  • Dimensions du bâtiment : 32 X 39 m
  • Emprise foncière : 1100 m2 / Surface Utile : 2000 m2

 

Le projet

  • Maîtres d’ouvrage : Altarea Cogedim et Carmilia / Carrefour Property
  • Gestionnaire / Animateur : Biltoki, dans un premier temps, sélectionnera les commerçants de bouche, puis deviendra l’animateur de la halle
  • Architecte du projet : Cimaise architectes
  • Prix de vente du bâtiment : 390 000 euros
  • Planning : début des travaux : fin 2019 / Ouverture des halles prévue courant 2020

 

Les Halles, une « locomotive » pour le quartier

Le projet sur le bâtiment des Halles est accompagné par une requalification du quartier. L’îlot situé entre la rue des Boucheries et les Halles est en cours de démolition, permettant ainsi une vue sur les Halles à partir de la rue d’Astour. Une place avec une fontaine sera aussi créée avec la reconstruction au Nord de cette place d’un immeuble qui hébergera le CAUE ; une grande salle en rez-de-chaussée accueillera des expositions autour de l’architecture.

A l’arrière des Halles, l’immeuble du Crédit Municipal est entièrement réhabilité en logements de qualité. Son rez-de-chaussée est transformé en commerce. Il pourra éventuellement accueillir une activité en liaison avec le projet des Halles.

Autour des Halles, les rares murs des commerces déjà maîtrisés par la puissance publique seront réhabilités et d’ores et déjà proposés à des activités en accord avec le futur exploitant des Halles.

La démolition de l’îlot Raspail s’inscrit dans la poursuite de la traversée Ouest/Est du centre-ville, depuis l’axe de la rue Pierre Sémard jusqu’à la Porte d’Italie, afin de créer un maillage de flux commerçant dans la ville aux rues historiquement Nord/Sud.  

 

Une place et une Halle pour redynamiser le quartier

Le projet s’appuie sur l’extension de la place Raspail prévue par la démolition de l’ilot des Boucheries. Cet agrandissement permettra de redonner une ouverture à la place créant une respiration dans ce quartier sur laquelle viendra s’ancrer la halle rénovée. L’implantation d’une fontaine sur ce nouvel aménagement apporterait un élément structurant autour duquel pourrait s’organiser des terrasses.

En rénovant la halle et en la dotant d’une offre commerciale centrée sur la convivialité et la qualité des produits, cze projet permettra de redonner à cette zone une attractivité commerciale qui lui fait aujourd’hui défaut. Ce dynamisme drainera également la création de nouveaux commerces sur les RDC existants tout autour de la place Raspail. Ainsi la continuité piétonne sera assurée dans le quartier.

 

Un projet central, ouvert et convivial

Le projet s’appuie sur le réaménagement de la place Raspail pour ouvrir la halle vers la ville. La halle étant surélevée par rapport à la place, une terrasse extérieure au niveau de la halle sera créée pour permettre l’accessibilité PMR et une transition plus fluide entre l’intérieur et l’extérieur, prolongeant l’entrée principale actuelle.

Les flux clients et commerçants seront séparés, l’entrée nord-est étant réservée aux livraisons avec un accès au local déchet et au sous-sol réaménagé pour accueillir les réserves et les chambres froides des artisans.

L’entrée nord-ouest sera conservée pour les clients. Des sanitaires seront mis en place au sous-sol tandis qu’un escalier permettra de rejoindre la terrasse qui pourra servir pour la restauration.

Le bâtiment existant ayant une forte identité et faisant partie de l’imaginaire collectif des toulonnais, nous avons choisi d’en conserver les éléments identitaires tout en l’ouvrant vers l’extérieur pour en faciliter l’usage. Ainsi les ouvertures existantes seront agrandies en supprimant les allèges et en les vitrant avec de fines menuiseries laissant entrer la lumière. Les ouvertures donnant sur la terrasse seront également vitrées mais avec des vitrages de couleurs qui projetteront une mosaïque colorée à l’intérieur de la halle participant à faire varier les ambiances au cours de la journée.

A l’intérieur, une ambiance chaleureuse et qualitative sera privilégiée avec l’utilisation de matériaux sobres et soignés (panneaux bois, sol sombre, grandes vitrines lumineuses,…). Un travail particulier sur la lumière permettra en premier lieu de mettre en avant les produits présentés et d’offrir une expérience de convivialité retrouvée aux visiteurs.

 

* Ludovic CASTILLO – Président du Directoire - Altarea Commerce, Ronald SANNINO – Directeur Développement et Stratégies Territoriales – Carrefour Property – Carmila, Yohann MERCIER – Directeur Régional Carmila, Bixente ALAMAN – Co-Fondateur Biltoki, Jérôme LESPARRE – Co-Fondateur Biltoki, Laurent JEROME – Adjoint au Maire de Toulon, Manon FORTIAS – Conseillère Départementale du Var, Hélène AUDIBERT – Présidente de VAD, Jérôme CHABERT – Directeur Général de VAD, Jean-Baptiste ARÈNE – Directeur Général Adjoint de VAD, Gwenaëlle VANDEVILLE – Manager du Centre de Ville de Toulon

Actualités 

Actualités

La magie des fêtes de Noël gagne Toulon.

Assurer une desserte plus fluide et mieux sécurisée de l'école élémentaire Filippi, et offrir aux enfants qui la fréquentent un cadre plus agr

Si la place du « Village », les animations et les illuminations sont d’ores et déjà à l’heure des fêtes, l’ambiance monte encore d’un cran dès aujo

Mariés depuis 50, 60 voire 65 ans, les couples étaient ce 7 décembre les hôtes du foyer Campra de l’Opéra.

Dans le cadre des actions menées en lien avec le label Unicef « ville amie des enfants », les représentants des 11 centres de loisirs primaires éta