Environnement

Jardin Alexandre 1er : la métamorphose se poursuit

Débutée en janvier 2018, l’impressionnante transformation du plus célèbre havre de verdure du centre-ville avance à grands pas. Partie intégrante du futur quartier Chalucet qu’il prolonge côté sud, il sera lui aussi ouvert au public à l’automne prochain.

Les aménagements vont bon train derrière les grilles et laissent augurer de ce que sera le résultat final puisque le « travail de l’ombre » est dorénavant terminé. Dans un premier temps, il a en effet fallu en quelque sorte préparer le terrain, déposer les jeux pour enfants (voire s’occuper de leur recyclage), le mobilier urbain et les pavés,  veiller à la protection des arbres et même des animaux  (les poissons rouges du bassin ont été mis à l’abri) et s’attaquer à tout ce qui se passe « en dessous » : création de deux bassins de rétention (qui complèteront les deux grandes pelouses en matière d’absorption de l’eau), raccordement au réseau d’assainissement et pluvial, enfouissement de l’ensemble des tuyaux, intégration du matériel technique au paysage, mise en place des réseaux secs pour les candélabres et de bornes « événementielles », installation des locaux techniques à l’abri des regards (mais demeurant bien sûr accessibles), préparation des bassins d’agrément, etc. furent autant d’étapes peu visibles mais incontournables et indispensables.

Bientôt un site d’exception

Aujourd’hui, l’ensemble donne une idée plus précise de ce que sera le site à sa réouverture. Les gros travaux de voirie sont terminés, les cheminements et voliges sont en place, tout comme les murs, rampes d’accès, gradinage et escaliers. De nouveaux candélabres commencent à faire leur apparition ainsi que des jeux pour enfants parfaitement adaptés à l’environnement. Les plantations ont même débuté pour certaines essences et vont se poursuivre jusqu’au printemps. C’est dire que le calendrier est suivi à la lettre et que dans quelques mois, les promeneurs découvriront un site chargé d’histoire… tout neuf : des allées en croix, recomposées dans l’esprit originel ; des entrées nouvelles  côté Est dans le prolongement des rues adjacentes ; un cheminement Nord/Sud accessible aux Personnes à mobilité réduite,  des jardins à thème, des ambiances végétales variées, un amphithéâtre extérieur en lieu et place des anciennes grilles situées sous la chapelle (préservée et embellie)… autant de réalisations qui donneront au site son caractère particulier. 

Culture et ouverture

Un site où chacun pourra trouver plaisir à sa mesure. Les usagers de la médiathèque et les étudiants pourront accéder directement à l’amphithéâtre extérieur (où le Li-Fi , sans émission d’ondes électromagnétiques, pourra à terme être disponible). Les curieux d’histoire et/ou de botanique approfondiront leurs connaissances grâce à la signalétique mise en place le long des parcours et auront tout loisir de se plonger dans les senteurs du jardin botanique de la Marine Nationale  réinterprété. Les amateurs de pause/plaisir prendront le temps de se poser sur le siège qui leur conviendra le mieux. Les plus jeunes y trouveront espaces et jeux à leur taille. Les moins jeunes l’accessibilité et le confort souhaités. Les amis des toutous un caniparc adapté.

Intergénérationnel, rassembleur et largement ouvert sur la ville, le Jardin Alexandre 1er, indissociable du quartier de la créativité et de la connaissance, sera plus que jamais le lien vivant entre hier et demain, dans le respect des normes environnementales et doté des outils technologiques d’aujourd’hui.

 

 

 

Actualités 

Actualités

Faire ses emplettes de rentrée en se promenant en centre-ville dans une ambiance de fête : voilà un bel art de vivre.

Cette année encore, 15 août a rimé avec fête des mirettes et têtes en l’air avec le show aérien et son bouquet final assuré par la célèbre Patrouil

Pour sa 18e édition, « la nuit des pêcheurs » a attiré dimanche près de 10 000 visiteurs de tous âges au Mourillon.

Amateurs de convivialité et de saveurs authentiques, surveillez le calendrier, même si vous êtes en vacances.