Tapis rouge pour 700 nouveaux toulonnais

C’est une soirée sympathique qui s’est déroulée jeudi 10 novembre, organisée tout spécialement pour accueillir 700 nouveaux résidents Toulonnais. Ces derniers ont pu, en l’espace de quelques heures, faire connaissance avec le maire et l’équipe municipale, mieux connaître leur ville d’adoption et rencontrer les représentants des principaux partenaires qui œuvrent dans les domaines du quotidien.

Comme chaque automne depuis plusieurs années, le maire et son équipe municipale ont accueilli le 10 novembre dernier les nouveaux résidents Toulonnais au cours d’une soirée conviviale qui s’est déroulée au Palais des Congrès Neptune. L’événement était d’autant plus attendu que cette rencontre n’avait pu être organisée en 2020 et en 2021 en raison de l’épidémie de Covid-19 et des règles sanitaires qui empêchaient les rassemblements.

Nouveaux repères

C’est pourquoi Hubert Falco était particulièrement heureux de recevoir ces nouveaux résidents venus s’établir à Toulon seuls, en couple ou en famille et il a tenu à les saluer personnellement pour leur souhaiter la bienvenue. Chacun sait que l’installation dans une nouvelle ville est une expérience particulière, et cela quelles qu’en soient les raisons, professionnelles, familiales ou à l’occasion de la retraite. Elle nécessite de prendre de nouveaux repères sur un territoire inconnu, de s’approprier les lieux, de tisser d’autres liens et de se reconstituer un réseau social. C’est donc dans l’objectif de faciliter l’insertion des nouveaux résidents que cette réception a été organisée à leur attention.

La soirée s’est ouverte sur la projection d’un film réalisé par le service communication de la Ville qui aura assurément séduit ceux qui n’ont pas encore eu le temps de partir à la découverte de la ville, et permis de faire un rapide tour d’horizon des lieux emblématiques et des moments forts qui rassemblent en toute saison la population.

Confiance renouvelée

 Après quoi, le maire s’est adressé avec chaleur à l’auditoire, lui souhaitant d’abord la bienvenue et ne tarissant pas d’éloges sur la ville dont il est l’heureux premier magistrat :

« C’est impressionnant, vous avez rempli complètement la salle ! Preuve s’il en était besoin que notre ville est attractive : vous l’avez choisie pour venir vous y installer avec vos familles. Il est impossible pour le maire d’une ville de 180 000 habitants de tous les rencontrer, c’est pourquoi je suis heureux de vous recevoir, vous qui vous y êtes installés récemment.

Que vous soyez là depuis 2 mois ou 2 ans, que vous veniez du bout du monde ou d’une ville voisine, vous voilà désormais installés entre mer et montagne, à l’abri du Faron et face à la Méditerranée. Les habitants de Toulon, qu’ils soient Moccots ou Toulonnais d’adoption, ressentent tous très vite un attachement profond et sincère pour cette ville colorée, bruyante et chaleureuse. Si l’on ne naît pas Toulonnais, on le devient par le cœur et on le reste pour toujours. »

 Avec l’enthousiasme qui le caractérise, le maire a évoqué les 21 dernières années passées à métamorphoser la ville « en mettant en œuvre un programme global ambitieux mais réaliste pour redonner à la ville sa fierté, sa place de capitale du Var. Si notre ville s’est transformée, dans les faits comme dans l’esprit des Varois, si elle est devenue la capitale du plus beau département de France (pardon pour ceux qui viennent d’ailleurs !) si elle est devenue la ville moteur, qui donne l’élan et l’exemple, c’est le fruit d’un travail sans relâche d’une équipe soudée dans l’intérêt de Toulon… Cette reconquête ne pouvait se concevoir que dans la durée, sur plusieurs mandats grâce à la confiance renouvelée des Toulonnaises et des Toulonnais et soyons clairs, il nous reste encore beaucoup de travail à faire ! 

 « Sortir Toulon de l’ornière »

Mais pour parler de l’avenir de Toulon, Hubert Falco a souhaité évoquer son passé, peu glorieux, et les rendez-vous manqués de son relèvement : « Le Toulon du 20e siècle était plus connu pour son « petit Chicago » que pour son magnifique bord de mer. François Trucy, qui fut maire de 1985 à 1995, a eu la volonté de sortir la ville de l’ornière. Amoureux de sa ville, il a consacré toute son énergie pour faire entrer Toulon dans la modernité. Dévoué aux Toulonnais, il leur a donné le meilleur de lui-même. Malheureusement, en 1995, un contexte local très compliqué, pour ne pas dire délétère, a brouillé la lisibilité de son action, mettant ainsi un terme au nouvel élan qu’il souhaitait donner à sa ville natale…

Hommage à François Trucy

…On se souviendra de lui comme le créateur, entre autres, du Zénith, de la Faculté de Droit et ce magnifique Palais Neptune dans lequel je vous reçois aujourd’hui. C’est pour saluer son action que nous allons aujourd’hui donner son nom à l’auditorium dans lequel nous nous trouvons. Comme il est trop fatigué pour être parmi nous ce soir, nous lui transmettrons les images du dévoilement de la plaque. François, mon ami, j’aurais aimé que tu sois à nos côtés ce soir. Toulon te remercie !

Aujourd’hui, Toulon est une métropole, une ville universitaire, un pôle de compétitivité, une ville touristique, c’est aussi la commune la plus arborée de France. » Hubert Falco s’est animé à l’évocation des métamorphoses qui ont été opérées, des transformations en cours et de celles à venir :

« Toulon continue, jour après jour, rue après rue, place après place, à se transformer et à construire son avenir, désormais avec vous toutes et vous tous. » Sa prise de parole terminée, le maire a dévoilé la plaque en l’honneur de François Trucy et invité les nouveaux résidents à « trinquer à l’amitié, au respect et à l’amour partagé pour cette ville ».

Les invités ne se sont pas fait prier pour profiter pleinement de ce moment exceptionnel, pour faire connaissance, pour rencontrer le maire et les membres du conseil municipal mais aussi pour s’informer auprès des stands des partenaires institutionnels* afin d’organiser leur vie quotidienne. Car tel était bien le but de cette soirée, à la fois conviviale et informative : rendre plus facile et plus rapide l’installation des nouveaux résidents. Les nouveaux résidents l’ont bien compris : ils sont assurément les bienvenus à Toulon !

 

* Le réseau Mistral, TER Sud, le Réseau de bus régional « ZOU ! » la maison de la Mobilité, le Syndicat mixte intercommunal de transport et de traitement des ordures ménagères de l’aire toulonnaise (SITTOMAT), Accueil des villes françaises (AVF), l’Office de tourisme de Toulon, Var Tourisme et le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement du Var.

En savoir plus 

< Toulon est une ville qui a le vent en poupe. Sa population, qui ne cesse de croître a franchi au 1er janvier 2022 la barre symbolique des 180 000 habitants.  Selon l’INSEE, ils sont 180 641 à profiter du dynamisme et du cadre de vie toulonnais. 2 576 nouveaux résidents – principalement de jeunes actifs – ont choisi de s’installer sur les bords de la rade en 2021 et plus de 20 000 en 20 ans.

Cette croissance devrait se poursuivre dans les prochaines années avec l’arrivée en septembre 2024 de 2 800 étudiants dans les métiers de la santé sur le pôle universitaire de Montety, avec la poursuite de la réhabilitation du centre ancien et la création d’un nouveau quartier ouvert sur la mer sur le site de l’ex arsenal du Mourillon.

 

Actualités 

Actualités

Pierre-Alexandre, Temanu, Thibault, Victor et Gauthier sont allés au bout de leur rêve d’enfance et ont réalisé le pari un peu fou de faire, à la v

En passant l’éclairage de la Mairie d’Honneur, du Carré du port et la place Monsenergue en orange, Toulon apporte son soutien à la campagne « Orang

Le programme de ces festivités de fin d’année a été conçu comme une parenthèse enchantée dans une année 2022 qui a été éprouvante.

Trois jours de réjouissances littéraires ponctués de rencontres, de débats, de spectacles, de lectures immersives et bien sûr de dédicaces.

À deux semaines de sa fermeture annuelle, le téléphérique de Toulon annonce une affluence record avec 95 000 passagers transportés en 2022.