Jumelage

Toulon renforce ses liens avec Mannheim

Dans le cadre des actions Jeunesse menées par la Métropole TPM, le Conseil de la Vie Etudiante et de la Jeunesse TPM en lien avec le Conseil de Développement TPM, a mis en place un partenariat entre le CVEJ et le Conseil de Jeunes de Mannheim dans le cadre du jumelage entre les villes de Toulon et Mannheim. À l’occasion de rencontres, un projet de cendriers participatifs visant à réduire la pollution des mégots dans la mer a vu jour. Déjà installés dans la capitale du Bade-Wurtemberg, 5 réceptacles viennent d’être posés à Toulon. Ils ont été inaugurés ce 9 mai 2024. L’objectif : réduire la pollution et promouvoir le partenariat franco-allemand.

Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, l’Europe est meurtrie par les deux conflits internationaux. Une cinquantaine de maires originaires de 8 pays d’Europe se sont réunis pour créer, en 1951, le conseil des communes d’Europe. Ils espéraient ainsi rapprocher les populations et introduire la notion d’une Europe des citoyens en créant les jumelages qui ont pour principe de favoriser des rapprochements entre différentes cultures. Le premier jumelage entre deux villes européennes, Troyes et Tournai a lieu le 4 novembre 1951 ; entre deux capitales, Rome et Paris en 1956. C’est en 1959 que Toulon et Mannheim officialisent leur statut de villes jumelles.
65 ans plus tard, les jeunes du Conseil de la capitale du Bade-Wurtemberg et du Conseil de la Vie Étudiante et de la Jeunesse (CVEJ) de la Métropole TPM se sont retrouvés autour d’un projet commun. Un projet qu’ils ont élaboré dès 2023 lors de différents déplacements entre la France et l’Allemagne ou de temps de partage en visio-conférence. Au cours de leurs échanges, ils ont identifié une problématique commune : celle d’une pollution urbaine liée aux mégots de cigarettes. Ensemble, ils ont décidé de créer des cendriers participatifs. D’abord implantés dans des lieux stratégiques du centre-ville de Mannheim tels que les Friedrischplatz, Paradeplatz ou Jungbuschstrasse, ces réceptacles ont été posés, il y a quelques jours, dans le centre ancien toulonnais : sur le parvis de la gare, au niveau de la station maritime ainsi que sur les places de la Liberté, de l’Equerre et de Besagne. Puis inaugurés le 9 mai dernier par Christian Specht, maire de Mannheim et Magali Turbatte, adjointe au maire en charge des relations internationales, une date symbolique puisqu’il s’agit de la Journée de l’Europe.

Renforcer les liens entre les deux communes

Dans ces deux villes jumelles, les fumeurs peuvent, désormais, par exemple voter pour savoir si la spécialité de Mannheim est la glace spaghetti ou la pomme de terre à la framboise en plaçant leur mégot de cigarette dans la bonne case. Un code QR sur le cendrier révèle la bonne réponse ainsi que des informations sur le projet. Ils offrent donc aux résidents et aux visiteurs des options pratiques et ludiques pour les encourager à jeter leurs mégots de manière responsable dans ces cendriers. Vidés régulièrement, les mégots collectés seront conservés pendant plusieurs semaines et le bilan de la récolte sera présenté aux habitants des deux villes.
« Cette réalisation montre que les deux villes s’engagent encore plus dans la protection de l’environnement et vient renforcer les liens qui les unissent », explique Alicia, membre du Conseil de la Vie Étudiante et de la Jeunesse. Et au-delà des relations de travail, ce « partenariat s’est transformé en amitié », précise Noellia et Marlene, deux des Mannheimoises de la délégation allemande venues sur les bords de la rade pour voir l’aboutissement de leur premier projet. « Ils ont encore beaucoup d’idées sur le culturel, le sport et surtout la protection de l’environnement. Ces jeunes sont le futur de ce partenariat », souligne Christian Specht à qui le jumelage avait permis de réaliser un séjour linguistique au lycée Bonaparte.

Un 8-Mai symbolique

La veille, le bourgmestre avait participé aux commémorations du 8-Mai aux côtés de Josée Massi, des autorités civiles et militaires ainsi que de collégiens et lycéens toulonnais. C’est ensemble que les deux édiles ont déposé une gerbe au pied du monument aux morts Gabriel Péri. Un geste symbolique fort et lourd de sens alors que la France s’apprête à célébrer les 80 ans des débarquements de Normandie et de Provence ; et qui n’est pas sans rappeler ce que l’on a appelé le « geste de Verdun » où le 22 septembre 1984, le président Mitterrand et le chancelier Kohl, avaient assisté main dans la main devant l'ossuaire de Douaumont à une grande cérémonie à la mémoire des victimes des guerres.
 

En savoir plus 

Une seule cigarette jetée dans la nature peut contaminer jusqu'à 1 000 litres d'eau souterraine, de rivière ou de mer. Représentant 20 % de la population mondiale, les fumeurs de plus de 15 ans consomment jusqu'à 16 cigarettes par jour. La gestion des mégots représente donc un réel enjeu environnemental. En Allemagne, seulement 1/3 des mégots étaient correctement jetés dans des réceptacles appropriés (cendriers ou poubelles) en 2020.

Actualités 

Actualités

L’école maternelle Basse-Convention a fait l’objet de travaux de sécurisation aux abords de l’établissement.

Le week-end dernier a été marqué par le 7e anniversaire de la rue des Arts.

Comme tous les Français, vous êtes invités à voter pour élire vos représentants au Parlement européen ce dimanche 9 juin.

En étrillant Clermont (52 – 10), les Rouge et Noir se sont qualifiés ce dimanche soir pour les phases finales du Top14.

C’est parti pour 3 mois de baignade en toute tranquillité : la surveillance quotidienne des plages du Mourillon a débuté il y a quelques jours et s