Fête nationale

La place d’Armes en tricolore

À contexte particulier 14 juillet différent, c’est sans défilé mais au cours d’une cérémonie de haute tenue qu’a été célébrée la Fête nationale 2020 : une prise d’armes avec revue des troupes, remise de décorations (médaille militaire et Ordre national du Mérite) et allocutions résolument placées sous le signe de la Fraternité, de l’Égalité et de la Liberté.

Sous le bleu du ciel d'un mardi ensoleillé,  le rendez-vous s’est tenu en présence du vice-amiral d’escadre Laurent Isnard, commandant l’arrondissement maritime Méditerranée et Préfet maritime, de Jean-Luc Videlaine, préfet du Var, d’Hubert Falco, maire de Toulon et de nombreuses personnalités. Quant aux unités, réunissant pas moins de 163 militaires, elles étaient issues du Pôle écoles Méditerranée de Saint-Mandrier, de la Force d’action navale représentée par la frégate anti-aérienne Jean Bart, de la Gendarmerie maritime de la Méditerranée, du Service de santé des armées, de la Préparation militaire supérieure de l’aire toulonnaise et de la Musique des Équipages de la Flotte.

Hommage et message d'espoir

Au cours de son allocution, prononcée au coeur "d'un dispositif resserré, mais retransmis en direct, le vice-amiral Isnard a salué les acteurs du Ministère Armées, soumis à un rythme opérationnel particulièrement élevé". Il a également mis l'accent sur "les détachements qui poursuivent au quotidien leurs missions au service de nos concitoyens (la Gendarmerie maritime et le Service de santé des Armées) et indiqué que la représentation intergénérationnelle du jour (les aînés cotoyant les jeunes en formation) montrait que la relève était prête, avant de conclure par une phrase du Général de Gaulle : "au bout de nos peines il y a la plus grande gloire du monde, celle des hommes qui n'ont pas cédé". Le préfet Videlaine,  précisait pour sa part "bien sûr, la fête n'est pas la même cette année, mais la société française a résisté ; le pays a su se choisir des héros auxquels il a rendu des hommages sincères et spontanés. Les mauvais jours finiront, si vous le voulons."

Rappel des fondamentaux

Quant à Hubert Falco, résolument ancré dans le contexte, il déclara : "pour ne pas laisser gagner la Covid 19 qui nous a déjà trop pris, trop contraints, il était impératif de prendre la parole aujourd'hui, pour ne pas oublier ce que nous sommes et ce que sont nos valeurs. Pour rappeler le sens de notre Fête Nationale, le sens de notre devise, le sens de ces trois mots - Liberté, Egalité, Fraternité - qui ont pris tout leur poids pendant cette crise. Dans un monde de plus en plus autoritaire, la célébration du 14 juillet doit être l'occasion de nous souvenir que la République est un bien précieux et rare. La France est une Nation solidaire, vivante, cohérente, juste, fraternelle, et doit le rester comme elle l'est depuis 1789, un emblème de la Liberté au-delà de nos frontières. La France est la patrie des droits de l'homme et de la liberté.

Douce France, que tu es belle en bleu, blanc, rouge !"

En savoir plus 

Revoir la cérémonie en vidéo :

Actualités 

Actualités

Si, en raison de la situation sanitaire, le marché de Noël et l’ensemble des rendez-vous rassembleurs ont été annulés sur décision du Préfet, la Vi

Suite à la réunion de ce matin en bureau métropolitain, Hubert Falco communique :

Dans le cadre des mesures gouvernementales applicables à compter du 23 octobre 2020 minuit et des directives du Ministère des Sports, la Ville de T

Il est assez exceptionnel de s’asseoir sur le fauteuil d’un adjoint au maire et d’utiliser son micro pour s’exprimer devant ses camarades.