Vie des quartiers

Au port-Marchand, la place de la Fosse à bois requalifiée a été inaugurée

L’amélioration du cadre de vie des habitants du quartier du Port-Marchand se poursuit, grâce notamment à la requalification de la place de la Fosse à bois qui vient s’achever après 6 mois de travaux. Suite à la démolition de la friche industrielle de Brossette et à la construction d’une résidence senior, la place a été réaménagée en un parking gratuit et arboré de 43 places. Coût de l’investissement : 700 000€.

La transformation du Port-Marchand se poursuit. Après la réalisation du Pôle Famille et la rénovation du gymnase, c’est la place de la Fosse à Bois qui s’est refait une beauté. Sa transformation a débuté, il y a trois ans par la démolition de l’ancienne friche industrielle de Brossette qui a été remplacée par une résidence senior puis par la requalification du parking devant. « Le terrain a été cédé à la Ville par la Marine nationale après la Seconde guerre mondiale. Ces nouveaux espaces ont été commercialisés comme terrain à bâtir, a précisé Hubert Falco, maire de Toulon, lors de l’inauguration de la place requalifiée qui s’est tenue ce vendredi 24 mars. C’est ainsi que l’établissement Brossette a ouvert ses portes et a fait la joie des bricoleurs du dimanche pendant de longues années. Les choses se sont organisées au gré du hasard et de la pression foncière de l’époque. Un parking s’est improvisé de lui-même autour de l’établissement Brossette, et même s’il rendait bien service au quartier, il était connu pour sa gestion anarchique et son manque de pratique ».
Aujourd’hui 43 places de stationnement, dont 3 emplacements pour les personnes à mobilité réduite et 2 équipés d’une borne de recharge électrique, ont été organisées autour d’une promenade arborée et équipées de 6 bancs publics. Le chantier d’aménagement a débuté en octobre dernier. Comme à chaque opération de voirie, les travaux ont débuté par l’amélioration des réseaux d’abduction d’eau potable et des eaux usées, puis par l’enfouissement des réseaux d’éclairage public, nécessaire pour la pose des 19 nouveaux candélabres. Ils se sont achevés par la réfection de la chaussée et des trottoirs avec un enrobé clair sur près de 3 200m².

Des essences adaptées à la sécheresse

L’ensemble de ces travaux a été complété par tout un aménagement paysagé organisé autour de la plantation de 14 grands arbres. Quatre types d’essences colorées et particulièrement résistantes aux fortes chaleurs ont été choisies : des arbres bouteille qui présente la particularité de conserver leur feuillage durant l’hiver, des micocouliers de Chine qui tolère les périodes de sècheresse, des chênes soyeux d’Australie qui nécessitent aucun soin particulier une fois planté et des arbres à soie à fleurs roses dont le tronc spongieux emmagasine les pluies de l’hiver. La plantation de ces sujets s’est accompagnée de la création de jardinières dont les espèces sélectionnées, à l’image des oiseaux de paradis, pattes de kangourou ou queues de lion, sont résistantes et toutes peu gourmandes en eau. 
« Ces arbres viennent compléter le tout récent maillage vert du quartier, constitué des nombreuses plantations réalisée ces derniers mois afin d’apporter ombre et fraîcheur dans un lieu qui était jusqu’alors totalement minéral », a poursuivi le maire de Toulon. L’opération de requalification a nécessité une enveloppe financière de 700 000€.

Une résidence senior a remplacé Brossette

L’inauguration s’est achevé par la visite de la résidence senior qui a ouvert ses portes en décembre dernier sur le site des anciens établissements Brossette. Le bâtiment désaffecté a été racheté par Var Aménagement Développement (VAD) en 2016 qui l’a déconstruit et a dépollué le terrain. « L’ouverture des Girandières, tout comme a pu l’être l’ouverture du BB Hôtel, la semaine dernière, à la Loubière, est une nouvelle preuve que le succès de notre ville repose sur un partenariat respectueux et équilibré entre la puissance publique et les investisseurs privés. Eh oui, Mesdames et messieurs, depuis maintenant quelques années, les investisseurs recommencent à croire en Toulon et n’hésitent plus à venir s’y implanter, créant ainsi un réel dynamisme économique et un marché de l’emploi porteur », a conclu Hubert Falco.
 

En savoir plus 

Le nom de cette place toulonnaise est intimement lié à l’histoire maritime et militaire de la ville puisque, avant même que l’extension de l’arsenal vers le Mourillon ne soit décidée, la marine utilisait ce site marécageux pour le stockage des bois nécessaires à la construction des navires. Au début des années 1800, les bagnards creusent une fosse destinée à l’immersion des bois : elle était alimentée en eau de mer depuis le Mourillon par un petit canal. Cette fosse était destinée à la conservation des pièces en bois de chêne, l’eau empêchant le développement de parasites xylophages.

Actualités 

Actualités

Les festivités du 14-juillet ont rassemblé de nombreux Toulonnais et touristes venus assister à la prise d’armes, au défilé et au feu d’artifice or

Plus de 6 000 personnes ont assisté au premier des deux matchs de préparation de l’équipe de France U23 de football organisé au Stade Mayol.

La 8e édition de la Design parade Toulon pose ses valises à l’Ancien Evêché du vendredi 28 juin au dimanche 3 novembre.

Avec l’aide du dispositif « Région Sud, la région sûre !

Jusqu’au 6 octobre 2024, une centaine d’aquarelles sont présentées au Musée d’Art de Toulon (MAT) dans le cadre de l’exposition « De Delacroix à Si