Redynamisation commerciale

Les chèques cadeaux toulonnais se mettent au 2.0

Créés en 2010 pour lutter contre l’évasion commerciale, les chèques cadeaux toulonnais existent, depuis le 2 mai dernier, en version dématérialisée. Cette digitalisation offre aux consommateurs locaux et aux commerçants une plus grande flexibilité dans leur traitement.

Avec 110 ouvertures de commerces depuis 2021, Toulon est « devenue une vraie destination économique ciblée par les marques, souligne Christophe Moreno, adjoint au maire en charge de la dynamisation commerciale. Notre rôle est d’offrir aux Toulonnais et aux visiteurs un tissu commercial large. 6 nouvelles enseignes vont ouvrir dans la rue d’Astour, les Halles vont s’enrichir de 2 nouveaux stands. Les Halles qui depuis leur ouverture enregistrent 3 500 à 4 000 passages quotidiens ». Cette redynamisation de l’offre commerciale en centre-ville se fait, main dans la main, avec notamment la métropole Toulon Provence Méditerranée (TPM), Var Aménagement Développement et l’Office du Commerce et de l’Artisanat de Toulon (OCAT).
Si certaines communes ont fait le choix de créer une monnaie locale pour lutter contre l’évasion commerciale, Toulon a préféré opter pour le chèque cadeau. Créés en 2010 par les Vitrines de Toulon, l’association des commerçants du centre-ville, le dispositif a, dans un second temps, été étendu aux différents « sites commerciaux toulonnais compte-tenu de son intérêt », indique Boris Touaty, président de l’OCAT. Depuis le 2 mai, ce dispositif a été digitalisé. Disponible sous forme de e-carte ou d’un e-chèque, le dispositif s’achète en ligne. « Nous avons conservé les CadoCity dans leur version papier pour les personnes qui ont quelques difficultés avec l’outil informatique », poursuit Boris Touaty.

Une alternative à la carte cadeau

À la différence de la carte cadeau « qui est à la mode et qui ne bénéficie pas au commerce local, cet outil permet de répondre aux nouvelles attentes des consommateurs qui sont toujours plus connectés et de capter un public plus habitué au digital », précise le président de l’OCAT. Les CadoCity fédèrent plus de 120 boutiques implantées en cœur de ville, au Centre Mayol ou au Mourillon. L’Office du Commerce et de l’Artisanat de Toulon souhaite étendre cette offre d’achat à l’association des commerçants des Quatre chemins des Routes et aux grandes franchises pour qu’à « terme l’ensemble des commerces toulonnais, adhérents ou non d’une association de commerçants, acceptent ces chèques cadeaux », explique Boris Touaty.

Une gestion administrative automatisée

Autre avantage que présente la dématérialisation du titre cadeau, la gestion administrative automatisée. Les CadoCity digitaux sont, depuis leur mise en service, scannés directement lors du passage en caisse, ce qui évite l’action manuelle de remboursement. L’encaissement est réalisé via une application universelle avec un remboursement des chèques le 10 du mois suivant.
À l’occasion du lancement digital des CadoCity, l’OCAT et les Vitrines de Toulon proposent une remise de 15%.
 

En savoir plus 

Le dispositif « parking malin » permet de bénéficier de tarifs aménagés :

  • Liberté : 2h gratuites le samedi de 8h à minuit
  • Place d’Armes, Facultés et Delaune : 2h gratuites le samedi de 8h à 20h
  • Porte d'Italie : gratuit le dimanche matin de 7h à 13h
  • Peiresc et Lafayette : 1h gratuite le mercredi de 7h à 12h

Les parcs de stationnement Liberté, Armes, Facultés et Italie seront gratuits de 9 heures à 20 heures
 

Actualités 

Actualités

Le Comité Communal d’Action Sociale (CCAS) et la Ville de Toulon ont organisé ce jeudi 23 mai une journée de lancement de la veille saisonnière du

Toulon a été sélectionnée par France Culture et SNCF Gares et Connexions pour représenter la région PACA dans le cadre de leur évènement national D

Dans le cadre des actions Jeunesse menées par la Métropole TPM, le Conseil de la Vie Etudiante et de la Jeunesse TPM en lien avec le Conseil de Dév

En étant l’une des villes étapes du Relais de la flamme olympique, Toulon est entrée dans l’histoire des JO.

C’est devant des milliers de personnes massées sur la place de la Liberté que le comédien Charles Berling a embrasé le chaudron olympique, au terme