Le Bus Santé poursuit sa tournée des écoles toulonnaises

Grandir au naturel en s’amusant, tel est le message que véhicule le Bus Objectif Santé dans les écoles de la Ville. Le projet a été élaboré puis encadré par les étudiants en STAPS de l’Université de Toulon avec l’aide de plusieurs partenaires pour sensibiliser les CP-CE1 aux gestes santé. Le bus a accueilli vendredi 3 février une classe de l’école élémentaire de la cité des Pins.

Le baromètre affichait 5 petits degrés ce vendredi 3 février à 9 heures du matin. Mais le froid vivifiant n’a pas empêché les enfants de CP/CE1 de l’école élémentaire Cité des Pins de s’ébattre avec bonheur durant plus de 2 heures sur la pelouse du stade des Routes. C’est là que s’est arrêté le Bus Objectif Santé qui sillonne Toulon depuis deux ans pour sensibiliser les plus jeunes aux gestes santé et plus particulièrement à l’importance de pratiquer une activité physique, d’avoir une alimentation équilibrée et un sommeil réparateur.

Une question de santé publique

Soucieux de la bonne santé des petits Toulonnais, le Maire a souhaité réaffirmer par sa présence et celle de ses deux adjoints, Josée Massi et Laurent Bonnet, le soutien de la Ville à cette opération conduite et encadrée par les étudiants de l’UFR en licence STAPS issus de la filière Activités Physiques Adaptées et Santé en collaboration avec plusieurs partenaires*.

 Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les enfants devraient consacrer au moins 60 minutes par jour à une activité physique, qu’elle soit modérée ou intense. Dans la réalité, 50 % d’entre eux seulement sont concernés par cette pratique selon l’agence spécialisée de l'Organisation des Nations unies (ONU) pour la santé publique.

Éduquer dès le plus jeune âge

Modification des conditions de vie, changement de comportement à l’égard des loisirs, remplacement des activités et des jeux en plein air par la télévision et le multimédia… Si les explications sont multiples, c’est pour Hubert Falco, maire de Toulon, un problème sérieux de santé publique qu’il faut aborder dès le plus jeune âge : « Marcher, faire du sport, c’est important ! Il y va de la santé des enfants, c’est une habitude qu’ils doivent garder toute leur vie, tout comme celle d’équilibrer leur assiette. L’un ne va pas sans l’autre ! Je suis convaincu de la portée incalculable des conseils reçus à cet âge-là. On se souvient tous des premières choses qu’on nous a dites à l’école. Aujourd’hui, il faut absolument lutter contre la facilité des écrans qui détournent les enfants de l’activité physique, mais également de la vraie vie. »

Un bus aménagé pour l’apprentissage

« Je veux bien mettre des carottes sur mon plateau, mais l’oignon je le laisse ! » « Regarde... là, il n’est pas du tout équilibré ton repas ! »  « Je retire de la chambre la console de jeux et je prends un livre à la place, c’est bien ça ?  Dans le bus du réseau Mistral transformé en parcours « d’escape game », il y a une joyeuse ambiance : on s’interpelle, on se questionne, on se stimule les uns les autres. A l’intérieur du véhicule, 3 zones différentes ont été aménagées : un espace cuisine, un espace activité physique et un espace sommeil. Pour passer de l’un à l’autre, des énigmes à résoudre pour trouver les codes pour déverrouiller les différents sas. Combien de sucres à mettre dans la balance pour compenser le poids d’une canette de soda ? Qui sautera le plus haut pour faire bouger les ballons et découvrir les chiffres inscrits sur le plafond du bus ? Qui finira le plus vite le puzzle pour découvrir une partie de la combinaison du coffre ? Quels sont les objets qui aident à l’endormissement et quels sont ceux qu’on doit retirer de la chambre ?

En plein air

Pendant ce temps, les autres petits camarades s’ébattent dehors sous le regard attentif des étudiants qui les encadrent, sautant des obstacles, rampant à l’intérieur de jeux cylindriques… Mais pas seulement, les étudiants ont créé et édité des jeux de cartes spécialement conçues pour les plus jeunes qui ne maîtrisent pas encore parfaitement la lecture. A l’aide d’images, les élèves classent les denrées sucrées, celles qui le sont moins, séparent les activités physiques des occupations sédentaires. S’appuyant sur une frise chronologique, ils repèrent les bonnes habitudes et les mauvaises aussi, comme sauter le petit déjeuner par exemple, se coucher trop tard…

D’école en école puis de bouche à oreille, le message se transmet à leurs parents, aux élèves des grandes classes… Le succès du Bus Objectif Santé se confirme de tournée en tournée (en savoir plus). Il reprendra la route le 10 février prochain pour s’adresser aux CP- CE1 de l’école élémentaire du Fort Rouge.

*L’opération s’est déroulée en présence de Josée Massi, premier adjoint, Laurent Bonnet, adjoint en charge des Sports, Julie Larribaut, responsable du projet et ingénieure de recherche du Laboratoire Impact de l’activité physique sur la Santé de l’UFR STAPS dirigé par Pascale Duché, Jean-Philippe Brière, directeur de l’école élémentaire Cité des Pins, Mélanie El Chehab, enseignante de la classe de CP-CE1

En savoir plus 

Les partenaires :

 Ville de Toulon, TPM, le réseau Mistral et Transdev pour la mise à disposition du bus, le ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, l’Université de Toulon et du Var et le Centre Départemental d’Éducation pour la Santé

Haltes effectuées par le Bus Objectif Santé

Année scolaire 2020-2021 :

Écoles La Beaucaire, Tauriac, Cousteau, Florane, Quatre Chemins de routes, Jean Aicard, Fort Sainte-Catherine, Trois quartiers, Val Fleuri, Brunet 1, Brunet 2, Font Pré, Pont-du-Suve, Pont-du-Las, Carnot et Longepierre 

Depuis la rentrée scolaire :

Écoles Valbertrand, Debussy, Moulins, Rivière 1, Rivière 2, Filippi, Nardi, Malbousquet, Brusquet et Cité des Pins

Prochaines tournées

Fort Rouge (10 février), Mourillon (7 et 10 mars), Pont Neuf (24 mars), Aguillon (31 mars) et Sandro (4 et 7 avril)

Actualités 

Actualités

Les Villages de Noël des places d’Armes et de la Liberté ont été inaugurés ce vendredi 1er décembre par Josée Massi, maire de Toulon et le conseil

Ce sont dès les premiers jours de l’année 2024 que les six bâtiments des Lices vont tomber pour faire place à une prairie méditerranéenne.

Pour la première fois depuis sa création en 2018, la Ville de Toulon a participé au Duoday, ce jeudi 23 novembre 2023.

Le coup d’envoi des festivités est fixé au 29 novembre. Il va aller crescendo jusqu’au 24 décembre et l’arrivée du bonhomme en rouge.

Jusqu’à ce dimanche soir, le livre tient salon sur la place d’Armes.