Jeunesse

Pas de baignade sans surveillance

Durant les deux mois d’été, les petits Toulonnais inscrits dans les centres de loisirs bénéficient de nombreuses opportunités. Et quand il s’agit d’activités aquatiques, c’est forcément sous l’œil attentif de surveillants de baignade dédiés.

Ils sont 10 en juillet,  10 en août, étudiants ingénieurs, kinés ou infirmiers, en pleine forme et surtout titulaires du BSB (brevet de surveillant de baignade) ou du BNSSA (brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique. Leur mission : du lundi au vendredi, de 9h à 17h, veiller sur les minots qui barbotent ou qui nagent. Et si leur camp de base est situé au poste de commandement de l’anse des Pins où ils disposent d’un local, leur champ d’intervention les mène, suivant les déplacements programmés, du Mourillon aux Sablettes en passant par la piscine du Clos Olive ou les plages de La Londe.

« On ne plaisante pas avec la sécurité ! »

Conformément à la réglementation du Code de l’Action sociale et des Familles, la protection des mineurs est de fait une préoccupation majeure au sein de la Direction Jeunesse. C’est elle qui, chaque année, assure le recrutement de ces personnels saisonniers (certains sont d’ailleurs présents pour la 4e année consécutive) « parce qu’on ne badine pas avec la sécurité des enfants », précise une responsable. Ce qui ne les empêche pas, au contraire, de passer un chouette été dans les centres de loisirs de Toulon !

Actualités 

Actualités

Comme en 2019, le final du Tour cycliste - dont les deux premières étapes se dérouleront cette année dans les Alpes Maritimes - se disputera sur le

Ce 23 janvier, les représentants de la Caisse d’allocations familiales du Var et de la Ville ont signé la première Convention Territoriale Globale

Inauguré vendredi 17 janvier au soir, l’éco-quartier de la créativité et de la connaissance a fait le plein tout au long de ce week-end « portes o

L’ensemble des partenaires œuvrant pour la qualité environnementale dans les ports étaient réunis le 16 janvier au siège de la Métropole TPM : l’oc