Cœur de ville

La fontaine Wallace de retour aux Halles

Après 20 ans d’absence, la fontaine emblématique va faire son retour aux Halles, le 24 janvier prochain. Démontée, en début de semaine, de la place Louis-Blanc où elle trônait depuis 2006, elle s’offre, actuellement, une cure de jouvence.

À la fin du mois, la fontaine Wallace fera son retour aux Halles de Toulon. Certes, elle n’accueillera plus les clients en haut des marches mais au pied de l’escalier. Elle saluera leur arrivée et leur départ de son nouvel emplacement situé au bas du temple de la gourmandise toulonnaise. « Le haut des marches est trop étroit, précise Hubert Falco, maire de Toulon. La fontaine sera installée en bas, face aux Halles. Elle sera là où elle a toujours été ».

Démontée en début de semaine, les quatre cariatides se refont une beauté. Elles sont actuellement dans un atelier pour un sablage et une opération de restauration. « La fontaine sera réinstallée à partir du 24 janvier, poursuit le maire. Puisque les Halles renaissent, j’ai pensé qu’il serait bien qu’elle retrouve sa place d’origine ».

70 ans au cœur du marché couvert

Pendant 70 ans, les pieds dans un bassin où nageaient des poissons rouges, la fontaine Wallace a occupé la même place, au cœur du marché couvert. Fidèle au poste, elle a vu défiler des générations entières de revendeurs et de Toulonnais. 7 décennies d’histoires et de petites histoires brutalement interrompues par la fermeture des Halles en 2001.

Démontée et remisée pendant six ans dans un entrepôt municipal, la belle endormie retournera à la vie en 2006. Installée place Louis-Blanc, au pied du Cours Lafayette, elle retrouvera l’animation et la gouaille d’un marché qui lui manquait tant. « C’est une fontaine emblématique. J’ai voulu la remettre à un endroit passant, pour que les gens en profitent, explique le premier magistrat.

Après quelques années d’errance, la fontaine Wallace rentre, donc, à bon port…

En savoir plus 

Une fontaine, symbole d’une époque

Simplicité et Sobriété ont les yeux fermés. Bonté et Charité les ont ouverts. Ces quatre cariatides représentent aussi les saisons : Simplicité, le printemps ; Charité, l’été ; Sobriété, l’automne et Bonté, l’hiver. Figures typiques des fontaines dites Wallace du nom de leur mécène britannique et amoureux de notre pays, Sir Richard Wallace, elles sont le symbole à la fois d’une époque mais aussi de la France. Aujourd’hui, on en dénombre 230 dans les six coins de l’Hexagone et 3 dans le Var.

Leur création puise sa source dans la guerre de 1870 puis dans la Commune de Paris : suite à la destruction des aqueducs, le prix de l’eau flambe. Les plus démunis sont dans l’impossibilité d’accéder gratuitement à cette ressource indispensable. La mode étant à la philanthropie, Richard Wallace décide d’aider efficacement et discrètement ceux qui en ont besoin. La création de fontaines est le moyen d’y parvenir tout en embellissant la capitale. Les premiers croquis esquissés par le gentleman britannique sont améliorés par l’architecte Charles-Auguste Lebourg puis la réalisation est confiée aux fonderies du Val d’Osne en Haute-Marne. Ces fontaines sont en fonte, matériau économique, robuste et facile à mouler. Leur production existe toujours…

Actualités 

Actualités

2 000 étudiants de l’Institut de Formation Public Varois des Professions de Santé étaient réunis vendredi 22 juillet au Zénith de Toulon pour recev

1 656 photos de Toulon sont accrochées aux cimaises de la mairie d’Honneur du 20 juillet au 25 août.

La Fête nationale a été célébrée comme il se doit à Toulon.