Arrêté préfectoral : couvre-feu pour Toulon et le Var

En raison de la rapide accélération de la progression du virus sur le territoire national, le Premier Ministre, Jean Castex, a décidé de classer le Var, ainsi que 37 autres départements, en zone « couvre-feu ». Cette décision entraîne un ensemble de mesures prises par arrêté préfectoral, notamment l’interdiction de circuler sur la voie publique entre 21h et 6h du matin (sauf exceptions listées) et la fermeture de certaines catégories d’établissements, comme les bars et les salles de sport.

Cet arrêté prend effet à partir de ce samedi 24 octobre à 0h (nuit de vendredi à samedi). Son contenu intégral est disponible sur le site internet de la préfecture du Var.

Sont  fermés de 21h à 6h

  • les restaurants (possibilité de poursuivre une activité de livraison à domicile),
  • les espaces de restauration des hôtels (possibilité de « room service »),
  • les magasins de vente, commerces divers et centres commerciaux (Etablissement Recevant du Public de type M), sauf commerces listés en annexe du décret (annexe 5 : stations-services, laboratoires d’analyses…),
  • les établissements d’enseignement artistique spécialisé (ex. conservatoire),
  • les lieux de culte,
  • les établissements d’enseignement supérieur et qui ne pourront accueillir plus de 50 % des étudiants en présentiel.

Sont fermés toute la journée

  • les bars,
  • les établissements sportifs couverts à l’exception des activités des groupes scolaires et universitaires, périscolaires ou de mineurs, sportifs professionnels et de haut niveau, formations continues, handicap et prescriptions médicales, accueil des populations vulnérables et distribution de repas pour publics précaires, organisation de dépistage sanitaire, collecte de produits sanguins et actions de vaccination,
  • les piscines en milieu clos sauf les activités des groupes scolaires, périscolaires ou de mineurs, étudiants, sportifs professionnels et de haut niveau, formations continues, et activités de plein air, handicap et des diplômes de maitre nageur,
  • les salles de jeux dont les casinos,
  • les lieux d’exposition, les foires-expositions ou les salons ayant un caractère temporaire (Établissement Recevant du Public de type T),
  • les fêtes foraines.

Autres cas

  • Les ERP de plein air (stades par exemple) sont soumis à une jauge maximale de 1 000 personnes,
  • Aucun Établissement Recevant du Public ne pourra accueillir de public après 21 h. Les activités économiques se déroulant sur la voie publique (chantiers, tournages) pourront continuer à s’exercer.

Les transports

Il n’y aura pas de fermeture des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des dérogations.

Les déplacements entre les départements ne sont ni interdits ni limités.

 

Toujours d’actualité

  • Interdiction de tout rassemblement de plus de 6 personnes dans l’espace public à l’exception des manifestations revendicatives, des rassemblements à caractère professionnel, des services de transport de voyageurs, des cérémonies funéraires, des visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle et des marchés,
  • Interdiction des événements festifs ou pendant lesquels le port du masque ne peut être assuré de manière continue (événements avec restauration, débits de boisson) dans les salles des fêtes, salles polyvalentes, salles de spectacles…) et les chapiteaux, tentes et structures (Établissement Recevant du Public de type CTS),
  • Dans tous les établissements recevant du public, un protocole sanitaire strict est appliqué : jauge de 4 m² par personne dans les lieux à fréquentation « debout », occupation d’un siège sur deux.

 

Déplacements dérogatoires

Seuls les déplacements suivants sont autorisés sur présentation d’une attestation de déplacement entre 21h et 6h du matin :

>Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation,
>Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé,
>Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants,
>Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant,
>Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative,
>Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative,
>Déplacements liés à des transferts ou transits vers ou depuis des gares ou aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance,
>Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour seuls les besoins des animaux de compagnie, cette sortie n’est pas une sortie familiale.

 

Actualités 

Actualités

Les sportifs ont recouvré un peu de liberté, mais les règles restent encore contraignantes.

Parce qu’il est important de cultiver l’esprit de fête et parce que c’est bon pour le moral de tout le monde, la ville se pare de lumières et décor

Suite aux dernières annonces gouvernementales et à la demande du maire Hubert Falco, médiathèques et bibliothèques vont reprendre leurs activités d

Comme chaque année, les jeunes fréquentant les centres de loisirs ont célébré « la Journée internationale des droits de l’enfant ».